Les chemins de l'amitié

Forum pour tous ! Amitié, humour, papotages, activités et loisirs, Club de lecture, Sujets de société, Animaux, Photofiltre, Famille, Jardinage

Derniers sujets
» Soupe a ma façon.
Aujourd'hui à 13:28 par solang

» Ma soupe à moi lol
Aujourd'hui à 13:25 par solang

» le coincoin de doucine lol
Aujourd'hui à 12:33 par doucine

» La question
Aujourd'hui à 11:53 par Nade

» Trouver le mot
Aujourd'hui à 9:03 par Moregan

» Les parcs en webcam live
Aujourd'hui à 9:02 par Moregan

» devinez ce que c'est !!!!!
Aujourd'hui à 9:00 par Moregan

» Voici mes fifilles lol
Aujourd'hui à 8:53 par doucine

» Nos petits bonheurs quotidiens
Aujourd'hui à 6:31 par Colette1

Novembre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
  12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930   

Calendrier Calendrier

Les posteurs les plus actifs du mois
Nade
 
Moregan
 
poppy
 
Colette1
 
patou
 
solang
 
doucine
 
cyberlulu
 

Nbre Pages visitées

Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

ça s'est passé un 11 mars..

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 ça s'est passé un 11 mars.. le Sam 11 Mar - 10:29

Invité


Invité
11 mars 1963 : Dernière exécution politique en France

Le 11 mars 1963, le lieutenant-colonel Jean Bastien-Thiry est passé par les armes au fort d'Ivry. Il s'agit de la dernière exécution politique, en France, à ce jour...

Dans un éditorial alambiqué, le directeur du quotidien Le Monde, Hubert Beuve-Méry, lance une pique contre le général de Gaulle: «Le problème est moins aujourd'hui d'appliquer sans défaillance une justice à quelques égards toujours contestable que d'en finir avec des germes de guerre civile, séquelles d'une décolonisation trop coûteuse, parfois trop maladroite et trop hypocrite» (Le Monde, 6 mars 1963).


La plupart des journalistes, à gauche et bien sûr à droite, s'indignent sans détour de cette exécution d'un autre âge : «En fait, l'inhumanité du Souverain finit par accabler jusqu'à ses partisans» (Jean Daniel, L'Express, 14 mars 1963). « On peut difficilement ne pas considérer l'exécution de Bastien-Thiry comme une action néfaste»(Philippe Tesson, Combat, 12 mars 1963).



Dernière édition par Mimi le Sam 11 Mar - 11:50, édité 1 fois

2 Re: ça s'est passé un 11 mars.. le Sam 11 Mar - 10:51

Moregan

avatar
co-admin
co-admin
Merci Mimi

3 Re: ça s'est passé un 11 mars.. le Sam 11 Mar - 17:21

Nade

avatar
Admin
Admin
Attentat de Petit Clamart :




 Le général de Gaulle refuse la grâce de l'ingénieur militaire à rang de lieutenant-colonel Bastien-Thiry, décision qu'il explique par quatre raisons : Bastien-Thiry a fait tirer sur une voiture dans laquelle il savait qu'il y avait une femme, mis en danger de mort des innocents, dont trois enfants, qui se trouvaient dans la voiture circulant sur l'autre voie et placée sur la trajectoire des coups de feuIl a payé des étrangers à l'affaire pour tuer le chef de l'État et, contrairement aux autres membres du commando, il n'a pas pris de risques directs : « Le moins que l'on puisse dire est qu'il n'était pas au centre de l'action », dit-il.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum