Les chemins de l'amitié

Forum pour tous ! Amitié, humour, papotages, activités et loisirs, Club de lecture, Sujets de société, Animaux, Photofiltre, Famille, Jardinage

- Concours Photos -
Le Park Kruger
Derniers sujets
» Le jeu des Expressions Québécoises
Hier à 22:26 par Nade

» Quel temps fera-t'il ?
Hier à 18:17 par Colette1

» Ils voient, sentent, communiquent ...
Hier à 13:28 par Nade

» Histoires drôles pour vous détendre
Hier à 13:25 par Nade

» Voici le lien pour voter :
Hier à 12:40 par Mimi

» Faire des boutures.
Hier à 10:04 par Moregan

» La question
Hier à 10:02 par Moregan

» Poppy
Sam 19 Aoû - 20:52 par poppy

» images humour
Sam 19 Aoû - 17:20 par poppy

Août 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031   

Calendrier Calendrier

Les posteurs les plus actifs du mois
Nade
 
Colette1
 
Moregan
 
poppy
 
sisimalo
 
cyberlulu
 
Mimi
 
BabySummer
 

Nbre Pages visitées

Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Poésie...

Aller à la page : Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 2 sur 2]

26 Re: Poésie... le Lun 27 Mar - 10:03

Nade


Admin
Admin
J'ai toujours bien aimé les métaphores de ce poème !

Je ne sais plus qui en avait fait une chanson, il y a longtemps ...

Merci, Mimi !!

27 Re: Poésie... le Mer 24 Mai - 13:20

Moregan


co-admin
co-admin
Ronde de Printemps
Marie Krysinska

Dans le Parc, dans le Parc les glycines frissonnent,
Etirant leurs frêles bras –
Ainsi que de jeunes filles
Qui se réveillent d’un court sommeil
Après la nuit dansée au bal,
Les boucles de leurs cheveux
Tout en papillotes
Pour de prochaines fêtes –
Dans le Parc.
Dans les Prés, dans les Prés les marguerites blanches
S’endimanchent, et les coquelicots
Se pavanent dans leurs jupes

Savamment fripées,
Mais les oiseaux, un peu outrés,
Rient et se moquent des coquettes
Dans les Prés.
Dans les Bois, dans les Bois les ramures s’enlacent:
Voûte de Cathédrale aux Silences
Où le pas des Visions se fait pieux et furtif,
Parmi les poses odorantes des Hêtres
Et les blancs surplis des Bouleaux –
Sous les vitraux d’émeraude qui font
Cette lumière extatique –
Dans les Bois.
Dans l’Eau, dans l’Eau près de joncs somnolents
Tremblent les étoiles pluies du soleil
Dans l’Eau,
Et la Belle tout en pleurs
Tombe parmi les joncs somnolents,
Et la Belle
Meurt parmi la torpeur lumineuse des flots:
La Belle Espérance
S’est noyée, et cela fait des ronds
Dans l’Eau.
18 mai 1889.

28 Re: Poésie... le Mer 24 Mai - 20:20

Nade


Admin
Admin
Très beau !

Mais, triste fin !!!

29 Re: Poésie... le Jeu 25 Mai - 8:30

Moregan


co-admin
co-admin
triste mais c'est pour mieux refleurir l'année d'après !

30 Re: Poésie... le Mar 30 Mai - 17:10

Mimi


Membre Accro
Membre Accro
Romance.

Dansez, fillettes du village, 
Chantez vos doux refrains d'amour : 
Trop vite, hélas ! un ciel d'orage 
Vient obscurcir le plus beau jour.

En vous voyant, je me rappelle 
Et mes plaisirs et mes succès ; 
Comme vous, j'étais jeune et belle, 
Et, comme vous, je le savais.
 
Soudain ma blonde chevelure 
Me montra quelques cheveux blancs... 
J'ai vu, comme dans la nature, 
L'hiver succéder au printemps.

Dansez, fillettes du village, 
Chantez vos doux refrains d'amour ; 
Trop vite, hélas ! un ciel d'orage 
Vient obscurcir le plus beau jour.

Naïve et sans expérience, 
D'amour je crus les doux serments, 
Et j'aimais avec confiance... 
On croit au bonheur à quinze ans !

Une fleur, par Julien cueillie, 
Était le gage de sa foi ; 
Mais, avant qu'elle fût flétrie, 
L'ingrat ne pensait plus à moi !

Dansez, fillettes du Village, 
Chantez vos doux refrains d'amour ; 
Trop vite, hélas ! un ciel d'orage 
Vient obscurcir le plus beau jour.

À vingt ans, un ami fidèle 
Adoucit mon premier chagrin ; 
J'étais triste, mais j'étais belle, 
Il m'offrit son cœur et sa main.
 
Trop tôt pour nous vint la vieillesse ; 
Nous nous aimions, nous étions vieux... 
La mort rompit notre tendresse... 
Mon ami fut le plus heureux !

Dansez, fillettes du village, 
Chantez vos doux refrains d'amour ; 
Trop vite, hélas ! un ciel d'orage 
Vient obscurcir le plus beau jour.

Pour moi, n'arrêtez pas la danse ; 
Le ciel est pur, je suis au port, 
Aux bruyants plaisirs de l'enfance 
La grand-mère sourit encor.
 
Que cette larme que j'efface 
N'attriste pas vos jeunes cœurs : 
Le soleil brille sur la glace, 
L'hiver conserve quelques fleurs.

Dansez, fillettes du village, 
Chantez vos doux refrains d'amour, 
Et, sous un ciel exempt d'orage, 
Embellissez mon dernier jour !

Sophie d'Arbouville.( 1810 - 1850 )

31 Re: Poésie... le Mar 30 Mai - 18:38

Moregan

avatar
co-admin
co-admin
Très tendre Mimi !

32 Re: Poésie... le Mar 30 Mai - 19:26

Nade

avatar
Admin
Admin
C'est beau !
Merci, michel !

33 Re: Poésie... le Mer 31 Mai - 6:01

Colette1

avatar
Membre Accro
Membre Accro
Beau partage. Merci.
Colette

34 Re: Poésie... le Mar 13 Juin - 8:11

Moregan

avatar
co-admin
co-admin

35 Re: Poésie... le Mer 14 Juin - 6:29

Colette1

avatar
Membre Accro
Membre Accro
Joli Moregan!! Merci!

36 Re: Poésie... le Mer 14 Juin - 6:42

Nade

avatar
Admin
Admin
èèèèè                 ZZZZ

37 Re: Poésie... le Mer 14 Juin - 8:19

Moregan

avatar
co-admin
co-admin
Juin



Dans cette vie ou nous ne sommes
Que pour un temps si tôt fini,

L’instinct des oiseaux et des hommes
Sera toujours de faire un nid ;

Et d’un peu de paille ou d’argile
Tous veulent se construire, un jour,
Un humble toit, chaud et fragile,
Pour la famille et pour l’amour.

Par les yeux d’une fille d’Ève
Mon cœur profondément touché
Avait fait aussi ce doux rêve
D’un bonheur étroit et caché.

Rempli de joie et de courage,
A fonder mon nid je songeais ;
Mais un furieux vent d’orage
Vient d’emporter tous mes projets ;

Et sur mon chemin solitaire
Je vois, triste et le front courbé,
Tous mes espoirs brisés à terre
Comme les œufs d’un nid tombé.

François Coppée, Les mois

38 Re: Poésie... le Dim 18 Juin - 8:58

Moregan

avatar
co-admin
co-admin

39 Re: Poésie... le Dim 18 Juin - 9:02

Moregan

avatar
co-admin
co-admin
 
LA MARGUERITE
Sobre, découverte, si fine,
Sans feuillage ni ombrage
Et fièrement digne,
Si loin dressée,
Un éclair prestigieux
Offerte au rayon d'éclaircie,
Naturellement posée dans la brume
De ciel ombrageux et timide.


Elle ondule au vent fou de la plaine,
Jamais ne se plaint ni se rebelle,
Elle est là, plantée, droite,
Si frêle encore....

Son cœur noir se penche,
A nul autre ne révèle,
Majestueuse devant ces reines de beauté,
Se courbe enfin
A la nuit tombée, sombre,
Ne reviendra plus.

La reine des prés,
Ses pétales blancs,
Se lève dans la lune,
Jamais ne s'encombre,
Son pistil de bronze et d'or
Mêlé d'ambre fleuri,
D'ivoire musqué,
Sauront dévoiler
Le chant délicat et léger
De cet instant sacré.

40 Re: Poésie... le Dim 18 Juin - 10:11

Nade

avatar
Admin
Admin

41 Re: Poésie... le Mar 4 Juil - 9:46

Mimi

avatar
Membre Accro
Membre Accro
Les Colchiques


Le pré est vénéneux mais joli en automne 
Les vaches y paissant 
Lentement s'empoisonnent 
Les colchiques couleur de cerne et de lilas 
Y fleurit tes yeux sont comme cette fleur-là 
Violâtres comme leur cerne et comme cet automne 
Et ma vie pour tes yeux lentement s'empoisonne


Les enfants de l'école viennent avec fracas 
Vêtus de hoquetons et jouant de l'harmonica 
Ils cueillent les colchiques qui sont comme des mères 
Filles de leurs filles et sont couleur de tes paupières 
Qui battent comme les fleurs battent au vent dément


Le gardien du troupeau chante tout doucement 
Tandis que lentes et meuglant les vaches abandonnent 
Pour toujours ce grand pré mal fleuri par l'automne.


Guillaume Apollinaire

42 Re: Poésie... le Mar 4 Juil - 9:50

Nade

avatar
Admin
Admin
C'est très beau, Michel !

43 Re: Poésie... le Mar 4 Juil - 9:54

Mimi

avatar
Membre Accro
Membre Accro
La Rose et le Réséda


Celui qui croyait au ciel 
Celui qui n'y croyait pas 
Tous deux adoraient la belle (*) 
Prisonnière des soldats 
Lequel montait à l'échelle 
Et lequel guettait en bas 
Celui qui croyait au ciel 
Celui qui n'y croyait pas 
Qu'importe comment s'appelle 
Cette clarté sur leur pas 
Que l'un fut de la chapelle 
Et l'autre s'y dérobât 
Celui qui croyait au ciel 
Celui qui n'y croyait pas 
Tous les deux étaient fidèles 
Des lèvres du coeur des bras 
Et tous les deux disaient qu'elle 
Vive et qui vivra verra 
Celui qui croyait au ciel 
Celui qui n'y croyait pas 
Quand les blés sont sous la grêle 
Fou qui fait le délicat 
Fou qui songe à ses querelles 
Au coeur du commun combat 
Celui qui croyait au ciel 
Celui qui n'y croyait pas 
Du haut de la citadelle 
La sentinelle tira 
Par deux fois et l'un chancelle 
L'autre tombe qui mourra 
Celui qui croyait au ciel 
Celui qui n'y croyait pas 
Ils sont en prison Lequel 
À le plus triste grabat 
Lequel plus que l'autre gèle 
Lequel préfère les rats 
Celui qui croyait au ciel 
Celui qui n'y croyait pas 
Un rebelle est un rebelle 
Deux sanglots font un seul glas 
Et quand vient l'aube cruelle 
Passent de vie à trépas 
Celui qui croyait au ciel 
Celui qui n'y croyait pas 
Répétant le nom de celle 
Qu'aucun des deux ne trompa 
Et leur sang rouge ruisselle 
Même couleur même éclat 
Celui qui croyait au ciel 
Celui qui n'y croyait pas 
Il coule il coule il se mêle 
À la terre qu'il aima 
Pour qu'à la saison nouvelle 
Mûrisse un raisin muscat 
Celui qui croyait au ciel 
Celui qui n'y croyait pas 
L'un court et l'autre a des ailes 
De Bretagne ou du Jura 
Et framboise ou mirabelle 
Le grillon rechantera 
Dites flûte ou violoncelle 
Le double amour qui brûla 
L'alouette et l'hirondelle 
La rose et le réséda.


Louis Aragon




* La France.

44 Re: Poésie... le Mar 4 Juil - 10:03

Nade

avatar
Admin
Admin
Waouh !!! Que j'aime !!!  ffffff

45 Re: Poésie... le Mer 5 Juil - 7:01

Colette1

avatar
Membre Accro
Membre Accro
Superbe!!! Merci Mimi.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 2 sur 2]

Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum