Les chemins de l'amitié

Forum pour tous ! Amitié, humour, papotages, activités et loisirs, Club de lecture, Sujets de société, Animaux, Photofiltre, Famille, Jardinage

Derniers sujets
» Trouver le mot
Aujourd'hui à 9:25 par patou

» Nos petits bonheurs quotidiens
Aujourd'hui à 9:23 par patou

» La question
Aujourd'hui à 9:18 par Moregan

» C'était comment avant ?
Hier à 9:30 par Nade

» Les accronymes ou mots-valises ...ou porte-manteaux !
Hier à 7:42 par poppy

» A quoi pense un dauphin qui nous regarde ?
Hier à 6:43 par Colette1

» Histoire n°5 Dans le ciel étoilé
Hier à 6:11 par patou

» Ms coups de coeur musicaux
Jeu 16 Nov - 14:24 par Nade

» devinez ce que c'est !!!!!
Jeu 16 Nov - 11:00 par Nade

Novembre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
  12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930   

Calendrier Calendrier

Les posteurs les plus actifs du mois
Nade
 
Moregan
 
poppy
 
Colette1
 
patou
 
solang
 
cyberlulu
 

Nbre Pages visitées

Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Le Maréchal LYAUTEY

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 Le Maréchal LYAUTEY le Mer 15 Fév - 14:43

Invité


Invité
Lyautey (1854 - 1934)

Un officier visionnaire



Originaire de Nancy, monarchiste de coeur et catholique social, cet officier de cavalerie cultivé et brillant rencontre Joseph Gallieni au Tonkin et le rejoint en 1897 à Madagascar.

Il s'applique à promouvoir la société indigène, dans le droit fil de ses convictions exprimées le 15 mars 1891 dans un article anonyme de La Revue des deux mondes : « Du rôle social de l'officier dans le service militaire universel ».

Un officier aux convictions trempées
Lyautey devient en 1912 le premier Résident général auprès du sultan du Maroc, qui s'est placé cette année-là sous la « protection » de la France.

Son action en faveur du développement du pays et plus encore sa noblesse morale et son respect des coutumes locales valent à Lyautey le respect et l'estime des Marocains.
En décembre 1916, il est nommé ministre de la guerre dans le cabinet Briand.

En mars 1917, il s'oppose à l'état-major sur le projet d'offensive du « Chemin des Dames » qu'il juge avec raison mal engagée mais ses avertissements tombent dans le vide.

Faute d'être soutenu par le président du Conseil, il démissionne et reprend sa place au Maroc.

Maréchal de France en 1921, il pâtit d'être tenu en suspicion par la gauche au pouvoir à Paris. Lui-même donne sa démission de résident général lorsqu'on lui enlève le commandement des troupes engagées dans la guerre du Rif pour le confier au maréchal Pétain.

Respect des identités


Passionné par l'aventure coloniale, dont il représente assurément la meilleur part, Lyautey parraine sur la fin de sa vie l'Exposition coloniale. Il se signale par une conception des relations entre l'Europe et le reste du monde fondée sur le respect des identités. « Les Africains ne sont pas inférieurs, ils sont autres », écrit-il dans les années 1920 .

Cette conception est restée marginale en France et en Europe. Elle contredit celle de Jules FerryRudyard KiplingLéon Blum ou des actuels penseurs de la gauche morale qui, chacun à leur manière, cultivent la conviction que les riches Occidentaux doivent « aider » les peuples « sous-développés » (alias inférieurs) à suivre leurs propres traces.

2 Re: Le Maréchal LYAUTEY le Mer 15 Fév - 15:01

Nade

avatar
Admin
Admin
Oups, Mimi !! J'ai un peu parlé de Clémenceau et de Lyautey suite à tes citations de Clémenceau !

Mille mercis pour toutes ces connaissances que tu nous diffuses !!!

                      [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum